LE MARBRE

 

Les caractéristiques et les potentialités de la pierre marbrière et
ornementale en Tunisie


La Tunisie présente trois variétés de pierres naturelles:
- Les pierres marbrières répondant aux normes exigées (tab. I). Elles doivent être
résistantes aux intempéries, aux eaux agressives, à l’usure, à la pression et à la
flexion. Elles doivent avoir une belle couleur et un bon poli;
- Les pierres ornementales de taille ayant presque les mêmes caractéristiques que
les pierres marbrières mais elles doivent être faciles à la sculpture et à la taille;
- Les moellons qui sont des pierres de construction et/ou de concassage qui
doivent être résistantes à l’usure, à la fragmentation et à la pression et elles
doivent montrer, en outre, une forte adhésivité aux liants hydrauliques et
bitumineux.


Tableau I – Normes allemandes DIN régissant les pierres marbrières.
Résistance aux intempéries DIN 52106: un morceau de marbre dans l’eau pendant 28
jours sous 20°C : sans décoloration
Résistance au gel DIN 52104: % d’absorption < 0,5
Poids spécifique Ps DIN 52102: 2,65 < Ps < 2,85 g/cm³
Résistance à la compression R.C DIN 52105: 800 < R.C < 1800 kg/cm²
Résistance à l’usure par meulage (disque en fonte) DIN 52108: 15 à 40 cm³ pour une plaque d’essai de 50 cm²
Source : ONM, 2000


Les marbres, au vrai sens du terme, n’existent nulle part en Tunisie. Toutefois, des
carbonates légèrement métamorphisés et/ou recristallisés, donnant un bon poli et une
belle couleur ont été bien appréciés aussi bien en Tunisie qu’à l’extérieur.
Du point de vue géologique, les zones potentielles appartiennent au moins à trois
périodes caractérisées par des conditions sédimentologiques et paléogéographiques
nettement différentes (Gaied, 1996).
Le Jurassique a livré des marbres de couleurs variées:
- grises et noires, type Aziza, au sein des massifs Aziza, Raouas et Oust;
- jaunes à rougeâtres, type Chemtou, surtout dans le massif de Hairech;
- beiges et riches en bioclastes, type Ghomrassen, très répandus dans la région de Tataouine.
Le Crétacé, est marqué par des pierres marbrières de couleurs différentes:
- noire, type Boulahneche, d’âge albo-aptien;
- nuances de beige à grisâtre des carbonates de la barre de Gattar, d’âge turonien,
faisant un bon repère dans le Sud tunisien. Ces marbres sont à promouvoir sous
le nom de Matmata;
- blanchâtre, rose, rouge et jaunâtre, il s’agit du type Keddel d’âge cénomanien;
- beige à grisâtre de type Thala datant campano-maastrichtien inférieur. Ce dernier
est très fréquent en Tunisie centrale et centre nord.
L’Eocène Inférieur, par son faciès de calcaire à nummulites, a donné des marbres:
- beiges, blanchâtres, gris et noirs de type Kesra;
- jaunes à rosâtres de Mateur.

1. Les roches légèrement métamorphiques de type CHEMTOU
Deux zones potentielles en pierres marbrières de type Chemtou sont connues en Tunisie
septentrionale. Ce sont les massifs du Chemtou et d’Ichkeul.
Le Jebel Chemtou est formé par des dolomies et calcaires jurassiques légèrement
métamorphiques, finement recristallisés, de teinte jaune et rose. Tout à fait à la base de
ces roches, nous avons des schistes verdâtres localement exploités comme “marbres
verts”.
Le Jebel Ichkeul est un anticlinal dont l’ossature est formée par une puissante masse de
calcaire dolomitique couronnée par une assise de marbre située vers l’extrémité ouest de
ce massif. Cette assise a livré deux variétés de marbre:
- marbre blanc ou gris ou bleu veiné de blanc
- marbre jaune franc à jaune miel ou bien dans la gamme du vert ou du rose clair.
Etant donné que le domaine d’Ichkeul est devenu un parc national protégé, toute activité
extractive a été arrêtée. En ce qui concerne le gisement de Chemtou, les réserves ne sont
pas encore certifiées. Cependant, nous pouvons retenir le chiffre donné par le bureau
d’étude allemand (Salzgitter, 1963), à savoir 80.000 m³ au niveau de la carrière de Sidi Assem.
Ces marbres présentent une bonne résistance aux intempéries et à l’usure au meulage;
conforme aux normes DIN. Cette caractéristique favorise l’utilisation de ces marbres
dans la confection des dalles de revêtement externe, utilisés aussi en bâtiment et en décoration.


 Caractéristiques géotechniques des marbres de type Chemtou
P.S. en g/cm³ Absorption Porosité R.C. en kg/cm² R.U. R.I.
De 2,67 à 2,69 < 0,5% - De 800 à 1400 Bonne (DIN) Bonne (DIN)
Source : ONM, 2000


L’exploitation des carrières du Jebel Chemtou a été relancée au début des année
soixante à raison de 1.000 m³ de marbre par an. Des centaines de milliers de m³
peuvent être récupérés du secteur septentrional (secteur conservé par l’Agence
Nationale du Patrimoine). En effet, des vestiges de carrières romaines se répartissent
dans ce secteur. L’exploitation future, ne devrait pas être formellement interdite, mais
elle devrait être guidée par une carte archéologique, délimitant les compartiments ayant
une valeur historique certaine.
2. Les pierres marbrières de couleur blanc-beige à rosâtre de type KEDDEL
Il s’agit de calcaires presque massifs, fossilifères, à aspect récifal, d’âge cénomanien et
ayant des teintes passant du gris clair au rose. Ce type de pierres marbrières est
intensément exploité dans le massif du Jebel Keddel aux environs de Borj Cedria (à 20
km au sud de Tunis).
Les réserves sont estimées à 3 millions de m³ (Salzgitter).
En se référant aux normes allemandes DIN, les caractéristiques géotechniques sont
portées dans le tableau suivant.


Caractéristiques géotechniques de la pierre marbrière de type Keddel
P.S.en g/cm³ Absorption Porosité R.C. en kg/cm² R.U. R.I.
2,60 0,21% - De 850 à 1100 Bonne (DIN) Bonne (DIN)
Source : ONM, 2000


Les calcaires marbriers de couleur blanc-beige et gris: type THALA

La formation Abiod d’âge campanien-maastrichtien inférieur est généralement composée
de deux niveaux calcaires intercalés d’un niveau à dominance marneuse. Dans les zones
affectées par la tectonique, l’ensemble de cette formation est constitué d’une seule
barre. Des transformations diagénétiques affectent ces calcaires en les rendant plus
durs et moins poreux. Ils sont, donc, susceptibles d’être traités et utilisés pour les
différents types de revêtement et de décoration.
La ville de Thala se localise au sein d’un grand synclinal à coeur marno-calcaire d’âge
éocène moyen et supérieur et dans les flancs sont constitués essentiellement par la
formation Abiod avec un seul membre calcaire de 30 à 40 m d’épaisseur. Les bancs
exploités sont hémimétriques à métriques avec un pendage de 15° à 20°. La
fracturation est assez espacée, avec le plus souvent un remplissage de calcite.
De nombreuses carrières artisanales sont éparpillées autour de la ville de Thala. La
majorité des blocs, est traitée sur place dans une marbrerie, alors que le reste est
expédié soit à l’extérieur soit à l’intérieur du pays. Afin de conserver l’image de marque
de ce type de marbre, il serait souhaitable de définir les critères de qualité de ces blocs.
Du point de vue commercial, les marbres de Thala sont connus sous plusieurs noms dont
les plus célèbres sont :
1. Thala royal de couleur beige dorée;
2. Thala impérial de couleur beige à blanchâtre;
3. Thala gris
4. Thala veiné de couleur beige mais renfermant de fines fissures remplies de calcite.
Un gisement de marbre de type Thala impérial se trouve dans la zone de Siliana aussi.
Une étude détaillée, basée sur la cartographie géologique de toute la région de Thala est
en cours de préparation. Ainsi, des estimations précises des réserves de ce type de pierre
seront disponibles.
Les caractéristiques géotechniques de deux premières variétés de marbre de Thala sont
très proches et montrent qu’il s’agit d’une pierre marbrière apte à être utilisée
essentiellement comme plaques de revêtement interne et parfois externe.


Caractéristiques géotechniques de la pierre marbrière de type “Thala”
P.S.en g/cm³ Absorption Porosité R.C. en kg/cm² R.U. R.I.
2,67 - De 4 à 4,5% De 420 à 1100 MDE= de 21 à 23 Médiocre (DIN)
Source : ONM, 2000


Les pierres marbrières de couleur sombre: les types AZIZA et BOULAHNECHE
Les marbres noirs, gris, bleus et autres sont disponibles au moins au niveau de deux
types d’affleurements:
1. le lias des Jebel Aziza, Oust e Raouas (c’est les marbres de type Aziza)

les affleurements albo-aptiens de la Tunisie du centre-nord (c’est les marbres noirs de
type Boulahneche).
Dans le site de Jebel Aziza nous distinguons trois variétés de marbres qui diffèrent par leur couleur:
1. L’Aziza Noire – de couleur noire;
2. L’Aziza Berbère – de couleur gris à bleu-grisâtre;
3. L’Aziza Brune – de couleur brune.

Le sommet du petit Jebel Ouest est constitué par des carbonates gris à violacés
intensément fracturés. L’espacement irrégulier de ces fractures ne permet pas la récupération de blocs réguliers.
Le site de Jebel Raouas est un affleurement d’âge Jurassique inférieur, constitué de calcaire massif à structure finement granulée. Sa couleur varie entre le gris, le jaune et le
violet. Etant donné la fracturation très prononcée, il est impossible d’extraire de grands
blocs.

Le massif de Jebel Boulahneche est formé par calcaires et marnes d’âge albien moyen.
Les marbres potentiels forment deux niveaux de calcaires noirs de 3 à 5 mètres d’épaisseur, séparés par un banc de marnes également de couleur noire et de 30 à 40 cm d’épaisseur. Le pendage des couches varie de 10° à 15° vers le Nord. La fracturation est relativement forte avec un remplissage de calcite secondaire, d’oxyde de
fer et/ou d’ankérite. Les blocs extraits sont de taille moyenne.
L’évaluation des réserves des marbres de couleur noirâtre varie de quelques centaines de milliers à quelques millions de m³.


Localité Nom commercial Couleur Réserves (estimation en m³)
Jebel AZIZA Aziza Noire Noire 200.000
Aziza Berbère Grise environ 1,5 million
Jebel OUST Aziza Berbère Grise et violacée 350.000
Jebel RAOUAS Aziza Berbère Grise et violacée 200.000
Jebel BOULAHNECHE Thala Noir Noire environ 300.000
Source : ONM, 2000


Dans les trois premières carrières, les pierres marbrières sont certifiées par l’équipe de Salzgitter selon les normes DIN. Alors que les caractéristiques géotechniques des marbres de Boulaneche ont été identifiées à l’ONM.


Caractéristiques géotechniques des marbres de type AZIZA et BOULANECHE (normes DIN).
Localité Absorption Poids spécifique Res. à la compression Res. à l’usure Res. intempérie
Aziza Faible : <0,4 % 2,65/2,85 g/cm³ Bonne : 1390 kg/cm³ Normale Bonne
Oust Relativement haute Normale Normale Bonne Médiocre
Raouas Très faible Normale Normale: 1220 kg/cm³ Bonne Bonne
Boulaneche 2,89 % 2,70 g/cm³ 920 kg/cm³ 34 Bonne
Source : ONM, 2000


les calcaires marbriers d’âge éocène inférieur : type Kesra
Ce sont trois sites qui présentent des marbres ayant des caractéristiques similaires (mais
avec des couleurs différentes) et qui peuvent être classifiés comme type “Kesra”: 1. Jebel
Kesra (Kesra-Siliana), 2. Jebel Oueslat (Haffouz-Kairouan), 3. La région de Mateur
(Mateur-Biserta).
a. Jebel Kesra
Le plateau de Kesra est un synclinal perché dont l’ossature est formée par une série de
calcaires à nummulites de 20 à 35 mètres d’épaisseur. Les couches de calcaire
subhorizontales et leur pendage varient entre 6° et 15° vers le Sud-Est.
La limite entre ces calcaires et les marnes de la formation El-Haria est marquée par un
niveau de calcaire phosphaté noir, lui même exploité comme marbre noir.

L’unique carrière en activité est localisée dans l’extrémité nord-est du plateau de Kesra
(Dyr Jerouia) dont la superficie est de 1,5 ha. Les réserves géologiques sont de l’ordre de
300.000 m³.


Caractéristiques géotechniques de la pierre marbrière de type Kesra
P.S. en g/cm³ Absorption Porosité R.C. en kg/cm² R.U. R.I.
De 2,50 à 2,68 De 0,25 à 1,70% De 1,6 à 4% De 450 à 1250 MDE = de 19 à 21 Bonne (DIN)
Source : ONM, 2000


Jebel Oueslat - Haffouz
Les carrières se trouvent sur le flanc oriental de l’anticlinal de Jebel Oueslat. L’épaisseur des calcaires beiges à nummulites est de l’ordre de 50 mètres, alors que le pendage des couches est de 25 à 30° vers l’Est.
L’exploitation des marbres de Haffouz, se font selon de tailles inclinées dans la direction du pendage des couches. Les blocs arrachés sont traités sur place. Les réserves restent encore très importantes offrant d’autres possibilités d’ouvertures de nouvelles carrières.
Dans le flanc oriental, de Jebel Oueslat, qui s’étend sur plusieurs kilomètres, les réserves sont très importantes.
Les analyses géotechniques, effectuées à l’ONM, ont permis de conclure que les calcaires à nummulites de Haffouz, sont des roches dures à très dures (d’après l’échelle de dureté AFNOR B 10.001). Elles se caractérisent par :

Caractéristiques géotechniques de la pierre marbrière de type Boulahneche
P.S. en g/cm³ Absorption Porosité R.C. en kg/cm² R.U. R.I.
2,68 - 0,60% 360 MDE=20 Moyenne (DIN)
Source : ONM, 2000


Région de Mateur
Dans la région de Mateur affleurent plusieurs dômes de calcaires à nummulites d’âge
éocène inférieur. Les calcaires sont blanchâtres à rougeâtres, recristallisés en bancs
massifs qui permettant l’acquisition des blocs de taille suffisante.
L’extension remarquable de ces dômes calcaires, ainsi que la puissance relativement
importante de cette formation, attestent que les réserves sont très importantes.
Les analyses géotechniques des marbres de cette région ne sont pas encore disponibles;
mais vu leur bonne recristallisation, nous pensons que la qualité est presque similaire à
celle du marbre de Thala.
Dans la région de Mateur, les réserves en calcaires à nummulites, sont très importantes
permettant l’implantation de plusieurs autres sites de production.


R.C. = Résistance à la compression; R.U. = Résistance à l’usure; R.I. = Résistance aux intempéries; MDE =
Micro-Deval en présence d’eau; DIN = Normes qualitatives allemandes sur le marbre.


OFFICE

L' USINE

FOIRE DU MARBRE
LA CARRIERE